De nouvelles fiches sont ajoutées régulièrement, n'hésitez pas à revenir souvent sur le site.






Pierre-Etienne GAUTIER,
Psychanalyste Jungien Indépendant


Fiches récentes



MIEUX VIVRE AVEC LA FIBROMYALGIE



Mieux vivre avec la fibromyalgie

Impossible de mener une vie normale pour les 3 % de la population atteints de fibromyalgie, maladie qui se caractérise par la douleur et une fatigue extrême. Les malades doivent adapter chaque journée à leurs capacités réelles pour que la maladie ne gâche pas leur quotidien.

Des exercices dans l’eau… et sur la terre ferme

En Espagne, des chercheurs des universités de Grenade et de Jaén ont mis en place un programme d’entrainement spécifique à destination des personnes souffrant de fibromyalgie. Mêlant des mouvements réalisés dans l’eau et sur la terre, il a été prouvé que ce programme atténuait la douleur de 20 %. En attendant que ce programme ne se répande et se généralise, vous pouvez effectuer des exercices dans l’eau de mer, notamment des étirements doux : outre les bienfaits de cet environnement sur votre mental, les minéraux dissous dans l’eau (principalement du zinc et du magnésium) vous apporteront un sentiment de vitalité.

Les bienfaits des piscines chauffées sont bels et bien réels

Plusieurs études ont montré qu’une séance d’exercices d’une heure et demie dans une piscine chauffée permettait d’atténuer, non seulement les effets de la fibromyalgie (douleurs et raideur), mais aussi le sentiment de dépression et d’anxiété qui les accompagne. Nous ne savons pas encore si ces résultats sont produits par l’eau (qui détend les muscles et crée un sentiment de bien-être permettant au cerveau de sécréter plus de sérotonine) ou par effet placebo, mais les bienfaits, eux, sont bels et bien réels.

Planification de la journée

Le simple fait de se lever peut être désagréable en cas de fibromyalgie, suite à l’inactivité nocturne, et il peut en être de même à la fin de la journée. Vous devez donc réserver les plus grosses activités pour le milieu de la journée, en prévoyant une pause toutes les 10 à 15 minutes, et en limitant les efforts trop importants. Par exemple, ne remplissez qu’une partie du seau de la serpillère et videz l’eau au fur et à mesure au lieu de transporter un seau rempli, ne tirez pas trop sur vos muscles (pour nettoyer les étagères par exemple) et ne vous exposez pas à des températures extrêmes (chaudes ou froides).

Le stress exacerbe la douleur

Il est scientifiquement prouvé que les personnes stressées ont un seuil de tolérance à la douleur plus faible, la moindre gêne rendant leur existence pénible. Si vous souffrez de fibromyalgie, fuyez toute pensée négative et évitez le stress grâce à des techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation par exemple.

Votre journal des symptômes et situations

Noter et analyser les moments où la fatigue et la douleur se font le plus sentir peut vous aider à mettre le doigt sur des situations qui aggravent vos maux. De la même manière, vous pourrez repérer les moments plus calmes qui ont permis à votre organisme de sécréter plus d’hormones antidouleur. Tenez un journal quotidien de vos activités en essayant de détailler consciencieusement comment vous vous sentez après chacune d’entre elles (y compris après les moments de détente).

Besoin de compléments alimentaires ?

Les causes de la fibromyalgie ne sont pas encore connues mais certains facteurs pourraient causer ou déclencher la douleur, parmi lesquels des carences en certains minéraux nécessaires à l’équilibre de l’organisme. Parlez-en à votre médecin qui pourra, si nécessaire, vous prescrire un complément en magnésium, en vitamine B12 ou en Oméga 3.

Une séance de réflexologie plantaire

Bien que les études scientifiques manquent pour le prouver. La réflexologie associée à des exercices de relaxation et de yoga permettraient de soulager les patients atteints de fibromyalgie. Si vous ne pouvez recourir à un thérapeute, il existe des chaussettes spéciales qui permettent d’exercer une pression sur les zones réflexes du pied. Elles pourront peut être vous soulager.

Une alimentation plus saine

Selon une autre hypothèse formulée concernant la fibromyalgie, la maladie serait causée par la toxicité de l’environnement. Pour ne pas infliger plus de mal à votre organisme, préférez les aliments frais aux plats préparés ou précuits et leur longue liste d’additifs. En évitant de manger trop salé ou trop sucré et en limitant la viande rouge et les barres chocolatées ou autres (souvent très grasses et mauvaises pour la santé), vous aideriez aussi votre corps à mieux réagir à la douleur.

Une petite gorgée de vin

Selon la revue Arthirtis & Therapy, boire une petite quantité de vin ou de bière chaque jour permet d’atténuer les symptômes de la maladie. En effet, cette pratique semble équilibrer les taux de GABA (c’est le rythme du cerveau), alors qu’en règle générale un déficit de ce neurotransmetteur est observé chez les personnes atteintes de fibromyalgie. Mais attention à ne pas en abuser : vous obtiendriez l’effet inverse en stimulant les récepteurs de la douleur.

Se soigner à la coenzyme Q10

Cette substance s’est vue attribuer toutes sortes de bienfaits, parfois démesurés. Mais il semble qu’en cas de fibromyalgie ces bienfaits collent plutôt bien à la réalité, comme le montre une étude de l’Université de Séville. Les chercheurs ont découvert que la prise de Coenzyme Q10 activait une enzyme – appelée AMPK et responsable de la régulation de l’organisme – qui semblait inactive chez les patients atteints de fibromyalgie.

De plus amples études seront néanmoins nécessaire pour prouver avec certitude cette efficacité et mieux en comprendre le mécanisme.



Revenir à l'accueil

Psychaanalyse - 2011 Tous droits réservés - © Psychaanalyse.com -
AvertissementDéontologiePolitique éditorialementions légales