De nouvelles fiches sont ajoutées régulièrement, n'hésitez pas à revenir souvent sur le site.






Pierre-Etienne GAUTIER,
Psychanalyste Jungien Indépendant


Fiches récentes

Lexique / Définitions
38 fiche(s) - pour la lettre I

Idéal du Moi

Idéal du Moi Modèle auquel le sujet cherche à se conformer.Idéal personnel formé progressivement au cours de l'enfance par identification aux personnes (souvent les Parents) aimées et admirées ©psychiatriinfirmiere.free©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Idée délirante

idée fausse et sans fondement à laquelle le sujet attache une foi absolue, non rectifiable par le raisonnement. Peut aussi bien concerner l'identité que le corps, le surnaturel ou autre


Accéder au site
http://www.cleomede.com/article-4839322.html


Identification

Processus psychologique de structuration de la personnalité. Le Moi de l'adolescent, de par ses identifications successives (Parents, idoles...) devient égal à ses modèles sans se soumettre à eux. L'adolescent s'identifie à de nombreux modèles de façon plus ou moins floue puis à des supports adultes de plus en plus stables (idéalisés) ce qui lui permet de se considérer comme jeune adulte et de réaliser son indépendance économique et affective (travail, sexualité, relations sociales...)./ - Processus psychologique de structuration de la personnalité. Le Moi de l'adolescent, de par ses identifications successives (Parents, idoles...) devient égal à ses modèles sans se soumettre à eux. L'adolescent s'identifie à de nombreux modèles de façon plus ou moins floue puis à des supports adultes de plus en plus stables (idéalisés) ce qui lui permet de se considérer comme jeune adulte et de réaliser son indépendance économique et affective (travail, sexualité, relations sociales...). ©psychiatriinfirmiere.free - Identification Processus psychologique par lequel un sujet assimile un aspect, une propriété, un attribut de l'Autre. La personnalité se constitue et se transforme par une série d'identifications. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adolescence.htm#Identification



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adolescence.htm



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Identité

Identité Sentiment interne que la personne a d'elle même, et qui possède une permanence malgré les expériences vécues. L'identité est psychique, sociale et sexuelle. C'est un des aspects de la personnalité. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Identité dissociative

Trouble de l'identité dissociative(Dissociative Identity Disorder) appelé aussi trouble de la personnalité multiple (DSM IV)
Les patients présentant ce trouble Disso.ciatif souffrent de l'alternance de deux états ou plus de personnalités distinctes avec la mémoire altérée entre les états de personnalité.

A. Présence de deux identités distinctes ou plus ou de personnalité (chacun avec ses propres modèles de perception relativement durables, de pensées à propos de l'environnement et de soi).

B. Au moins deux de ces identités ou personnalités prennent le contrôle du comportement de la personne.

C. Incapacité à se rappeler des informations personnelles importantes qui sont trop étendues pour être expliquée par une simple perte de mémoire ordinaire.

D. La perturbation n'est pas due aux effets physiologiques directs d'une substance (par exemple, trou de mémoire ou comportement chaotique pendant intoxication alcoolique ) ou d'un état médical général (par exemple, saisies partielles complexes). Note: Chez les enfants, les symptômes ne sont pas attribuables aux amis imaginaires ou à tout autre jeu d'imagination.

En outre: la personnalité multiple, MPD, divise la personnalité (splitting / clivage)
Référence: American Psychiatric association, DSM-IV
Traitement par thérapie (médication contre-indiquée généralement)
Voir troubles de la personnalité ©


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico2.html#troubledissociatif


Identité sexuelle

Identité sexuelle - Elle se constitue définitivement au stade phallique. - L'Enfant acquiert l'identité féminine ou masculine grâce à l'identification psychique au Parent de même sexe. psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


Idole

A l'adolescence, le jeune a besoin de s'identifier à des idéaux successifs d'où le phénomène d'idole. L'idole représente pour l'adolescent son -Moi idéal- qu'il cherche à atteindre. Il s'identifiera ainsi à un chanteur, un acteur, ou s'engagera politiquement (fanatisme). Interdit (transgression de l'-) La réactivation des pulsions fait que l'adolescent s'oppose à toute forme d'autorité (famille, religion, armée...). Il s'oppose en transgressant les lois (les interdits) familiales, sociales... L'adolescent interprète sous forme d'interdits toute limitation pulsionnelle. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adolescence.htm


Illusion

Perception erronée qui fait considérer une fausse apparence comme une chose réelle. ©aapel


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico.html#illusion


Illusion du déjà-vu

impression d'avoir assisté, contre toute vraisemblance, à une scène actuellement présentée. N'a pas de signification pathologique quand elle est épisodique


Accéder au site
http://www.cleomede.com/article-4839322.html


Imaginaire

Imaginaire Domaine et activité de la représentation de l'esprit. L'imaginaire est marqué par la prévalence de la relation à l'image du semblable. Peut être qualifié d'imaginaire: 1- Le rapport narcissique du sujet à son Moi, 2- La relation duelle fondée sur l'image de l'Autre (attrait érotique, tension agressive). - Il n'existe un -semblable- (un Autre qui soit Moi) que parce que le Moi est originellement un Autre. Toute relation imaginaire est par conséquent vouée au leurre. Ainsi durant le stade du miroir: Le Moi du petit humain, du fait de la pré maturation biologique, se constitue à partir de l'image de son semblable, le Moi spéculaire. ©psychiatriinfirmiere.free - Imaginaire - Chez le nourrisson, l'appréhension des phénomènes est plus imaginaire que soumise au principe de réalité. Son monde est fait d'intenses plaisirs, de fantasmes (de dévoration), d'angoisses... Il peut aussi halluciner des systèmes de gratification. ©psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-oral.htm


IMC

IMC : Indice de masse corporelle (ou BMI : Body Mass Index)

- IMC = Poids (kg) /taille (m²)
- Normale : IMC compris entre 19-25
- Maigreur IMC<19 ; Anorexie : IMC<17 ; Anorexie sévère IMC<14
- Obésité : IMC>30 ; Obésité morbide IMC>35

©http://www.mg-psy.org/lexique.php


Accéder au site
www.mg-psy.org/lexique.php


Inceste

Inceste Réside dans la tentative ou l'accomplissement de la relation sexuelle entre ascendants ou descendants, ou entre collatéraux à un degré interdit par les lois. Se rencontre sous forme de désir au moment de l'œdipe. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Inconscient

désigne en psychanalyse, tantôt la qualité descriptive d’une formation psychique, tantôt un lieu psychique, selon la première conception de l’appareil psychique par Freud, composé de trois instances : inconscient, préconscient et conscient. Le terme d’inconscient est l’élément central de la psychanalyse et la découverte de Freud. Si le concept existait depuis longtemps en philosophie, l’inconscient au sens de Freud regroupe deux dimensions nouvelles : l’une, apportée par les observations neurologiques mettant en lumière des mécanismes et processus psychiques strictement inconscients, l’autre, nourrie de l’expérience clinique et de la découverte progressive de l’étiologie des névroses. Ces observations feront que le terme - inconscient - ne sera plus une seule notion descriptive, mais deviendra un ensemble dynamique à la source et au centre même de la vie psychique de l’humain. Il y a donc un double emploi du terme - inconscient -, tantôt comme substantif, tantôt comme qualificatif. Comme adjectif, il désigne des mécanismes, des processus et des formations psychiques qui, soit resteront toujours inconscients, soit n’ont jamais eut accès à la conscience, soit ont été refoulés, c'est-à-dire expulsés du et par le moi à des fins défensives. Comme substantif, il désigne un lieu psychique particulier dans la première conception topique avec des mécanismes particuliers. Les éléments psychiques y sont soumis aux processus primaires (définis par les mécanismes du déplacement et de la condensation) qui fonctionnent selon le principe de plaisir / déplaisir exclusivement, dans une totale indifférence à la réalité, ce qui fait qu’il n’y a pas, dans l’inconscient, de doute, de manque, ni aucune forme de négation, et donc pas de temporalité. Mais à partir des années 1920, Freud avancera une seconde conception de la psyché afin de tenir comptes des acquis de la pratique analytique. Dès lors, il y a désormais trois inconscients, c'est-à-dire un par instance composant la psyché. Le - ça - est une instance entièrement inconsciente et première (les deux autres instances en sont des émanations). Régi par les processus primaires, il a la particularité d’être ouvert sur le somatique et d’être ainsi le lieu de jonction avec le psychique, produisant des représentants de pulsions et d’affects. À cet ensemble viennent peu à peu s’ajouter les éléments refoulés par le moi (par exemple, la sexualité infantile), ce qui donne à cette instance sa double dimension. Le - moi - se développe progressivement à partir du ça par son contact avec le monde extérieur et sa fonction perceptive, tout en restant en contact avec le ça. S’il est le lieu de la conscience, il se subdivise aussi en une partie inconsciente notamment composée des mécanismes de défense (le refoulement ou la projection entre autres), et une partie préconsciente, où Freud situe le langage. Le - surmoi -, qui est en partie une instance morale, héritière des problématiques infantiles (notamment le complexe d’œdipe), est aussi le lieu d’identifications et d’éléments phénoménologiquement inconscients (par exemple : une symbolique - muette - au sens où le sujet n’a pas participé à son élaboration, ou encore les héritages culturels transmis, portés par le langage dans lequel baigne un sujet). À partir de la seconde topique, l’on ne peut plus dire - l’inconscient - sans préciser de quelle instance nous parlons. Or, depuis Freud, des théorisations - de l’inconscient - ont vu le jour, autorisant bien des dérives et créant bien des confusions (pour exemple, il y aurait du manque dans l’inconscient, ou de la logique verbale, etc.) Que ces dimensions aient quelque chose de qualitativement inconscient, certes, mais de quel inconscient parle-t-on ? En tous cas, pas du - ça -.©Joël Bernat - L'inconscient (de in-, préfixe privatif et conscient, traduction de l'allemand Das Unbewusste) est un concept de psychologie qui désigne l'activité psychique se déroulant hors de la sphère consciente dans l'esprit d'un individu. Suivant les domaines et les points de vue théoriques, on pourra ainsi désigner comme inconscient un désir subconscient, une perception subliminale, une attitude ou un préjugé implicite, un apprentissage procédural, etc.©editionsmilan.com - Inconscient : ce qui ne peut jamais devenir conscient, même après une psychanalyse. Très exactement, l'inconscient désigne le fait que les mots manquent pour dire ce qu'est réellement le sujet. C'est à ce défaut dans l'univers des représentations que Freud a donné le nom d'inconscient.©editionsmilan.com - L'inconscient (de in-, préfixe privatif et conscient, traduction de l'allemand Das Unbewusste) est un concept de psychologie qui désigne l'activité psychique se déroulant hors de la sphère consciente dans l'esprit d'un individu. Suivant les domaines et les points de vue théoriques, on pourra ainsi désigner comme inconscient un désir subconscient, une perception subliminale, une attitude ou un préjugé implicite, un apprentissage procédural, etc.©editionsmilan.com - Tout ce qui a trait aux processus mentaux et dont le sujet ne se rend pas compte. En particulier l’inconscient refoulé qui subit la dynamique de la censure et de la résistance.©http://www.psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Accéder au site
editionsmilan.com/



Accéder au site
psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Incorporation

Incorporation Processus par lequel le sujet, sur un mode plus ou moins fantasmatique, fait pénétrer et garde un Objet à l'intérieur de son corps. L'incorporation constitue un but pulsionnel et un mode de relation d'Objet caractéristique du stade oral, dans un rapport privilégié avec l'activité buccale et l'ingestion de nourriture. Elle peut aussi être vécue en rapport avec d'autres zones érogènes et d'autres fonctions. L'incorporation constitue le prototype corporel de l'introjection et de l'identification. ©psychiatriinfirmiere.free - Incorporation - L'oralité constitue le modèle de toute incorporation. Trois significations sont présentes dans l'incorporation : 1/Se donner du plaisir en faisant pénétrer un Objet en soi. – 2/Détruire cet Objet. - 3/S'assimiler les qualités de cet Objet en le conservant en soi. C'est ce dernier aspect (3) qui fait de l'incorporation la matrice de l'introjection et de l'identification. ©psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-oral.htm


Individuation

individualisation


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico.html#individuation


Induction

Procédure de relaxation permettant d’accéder à la transe hypnotique.©http://www.psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Accéder au site
psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Infans

Selon le terme de Sandor Ferenczi pour désigner l'enfant qui n'a pas encore de langage. ©Jean-pierre Muyard


Accéder au site
lalibertedelesprit.org/spip.php?article153


Infantilisme

Le fait de se conduire comme un enfant quand on a cessé de l'être. C'est d'abord l'impuissance à voir les choses telles qu'elles sont, ou le refus de les prendre pour ce qu'elles sont, de distinguer ce qu'on sait de ce qu'on croit: c'est prendre ses désirs pour la réalité. C'est par là même l'inaptitude à s'abstraire du présent, à vouloir les moyens des fins que l'on désire, à se soucier des conséquences réelles, c'est-à-dire lointaines, de ses actes, ce qui ramène ceux-ci au niveau ludique. C'est, dans le domaine affectif, un égocentrisme foncier, un narcissisme non surmonté qui explique que, dans ses amours comme dans ses haines, l'individu n'a jamais affaire qu'à soi, s'avère incapable de rencontrer l'autre comme autre et d'assumer cette rencontre. Enfin, l'infantilisme se traduit par une soumission ou par un refus, également fanatiques, à l'égard de toute autorité: attitudes propres à des sujets qui n'ont pas surmonté les autorités subies durant leur enfance, qui n'ont pas su concilier l'obéissance extérieure et l'autonomie intime: aussi, leur soumission ou leur révolte ne provient-elle pas de ce que les autorités de fait sont réellement justes ou injustes, mais de ce qu'ils transfèrent sur elles la cause d'une impuissance non surmontée. Être infantile, c'est être irresponsable. Lire l'article sur le site : agora.qc.ca/dossiers/Infantilisme


Accéder au site
agora.qc.ca/dossiers/Infantilisme


Infarctus médullaire

Pathologie médullaire - L'infarctus médullaire spinal, appelé également myélomalacie, désigne une atteinte de la moelle épinière (moelle spinale) se caractérisant par une interruption de l'ensemble de la vascularisation artérielle ayant pour but d'apporter du sang artériel à la moelle épinière et aux racines rachidiennes ou spinales.
Lire l'article sur le site : www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/infarctus-medullaire-spinal


Accéder au site
vulgaris-medical.com/encyclopedie/infarctus-medullaire-spinal-8686.html


Inférence

Acte de tirer une conséquence de vérité ou de non-vérité d'un fait ou d'une proposition déjà tenus pour vrais ou non vrais (raisonnement, déduction, induction sont des cas particuliers de l'inférence) ©aapel


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico.html#inference


Infériorité (complexe d\')

Complexe issu de la situation d'infériorité vécu pendant l'enfance

Alfred Adler a forgé ce terme passé dans le langage populaire. Présent en chacun de nous, le complexe d’infériorité n’a rien d’anormal puisque, bébé, nous vivons dans un état d’infériorité et de dépendance très important face aux adultes. Au début de sa carrière, Adler, qui était médecin, avait expliqué que ce sentiment repose d’abord sur une base physiologique, car nous avons tous un patrimoine génétique différent, qui a ses propres qualités et ses propres défauts, ses avantages et ses handicaps. Il a ensuite étendu cette théorie à la vie psychique, et a souligné que le sentiment d’infériorité devient pathologique lorsque, à l’âge adulte, on n’a pas réussi à la dépasser.
©psychologies.com


Accéder au site
psychologies.com/Dico-Psycho/Complexe-d-inferiorite


Influence sociale

L’influence sociale ou la pression sociale est l'influence exercée par un individu ou un groupe sur chacun de ses membres dont le résultat est d'imposer des normes dominantes en matière d'attitude et de comportement.
Cette influence entraîne la modification des comportements, attitudes, croyances, opinions ou sentiments d'un individu ou d'un groupe suite au contact avec un autre individu ou groupe. Pour noter un tel effet d’influence, une quelconque relation doit exister entre ces entités1. On distingue plusieurs types d’influences sociales, dites typologies d'influence, telles que le conformisme, l'innovation et la soumission à l'autorité. Il existe également d’autres phénomènes qui peuvent s’expliquer en termes d’influence sociale comme la résistance qui s'oppose aux phénomènes précédents.
L'influence sociale couvre un champ très vaste. Les phénomènes étudiés peuvent être observés au quotidien. ©wikipedia


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Influence_sociale


Inhibition

Il se dit d’un processus ou d’une fonction qu’il est en état d’inhibition s’il est désactivé par l’action d’un autre processus ou d’une autre fonction.©http://www.psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Accéder au site
psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Innocence

Admirée ou ridiculisée, à la lisière du délicieux et du détestable, qu’elle soit du ressort de l’innocence ou de celui de l’incroyance, qu’elle s’exerce de façon passive ou active, la séduction lance un défi à la loi. Et qu’elle agace, ravisse, flatte, intrigue, surprenne, paralyse ou démobilise, son champ pose une question de frontières, de partage, de respect, de (re)connaissance, en terme parfois de droit et de non droit. Pointant ce qu’il est permis de considérer comme juste selon les normes héritées, elle nous invite à réfléchir sur les écarts et les différences, sur les limites que l’on trace et celles que l’on franchit. Tentative de maîtriser l'univers symbolique, impulsée par une volonté de posséder, détruire ou dévorer, la séduction, même quand elle convoque des principes spirituels, a le plus souvent une portée charnelle. Avec elle, c’est le corps qui entre en jeu dans la valse des désirs, la jouissance (sexuelle ou non) qui s’éveille et l’esprit en perd parfois la raison. Il n’est qu’à évoquer l’influence de certains gourous qui au nom de principes souverains subordonnent leurs adeptes au profit d’une fortune matérielle et sexuelle… personnelles ! ©Virginie Megglé / La Tentation de l'innocence est un essai de Pascal Bruckner publié en 1995 chez Grasset. L'- innocence - décrite dans cet ouvrage désigne la fuite des responsabilités chez l'homme occidental, à travers sa propre infantilisation ou victimisation. ©Wikipedia


Accéder au site
mieux-etre.org/Seduction-La-tentation-de-l.html


Insatisfaction

Insatisfaction Non satisfaction d'un besoin, d'un désir ou d'une pulsion. Il faut distinguer : 1- Frustration : Est du domaine de l'imaginaire, doit se définir comme non satisfaction d'une demande pulsionnelle. Elle est liée à l'agression ou au refoulement. L'Objet de cette demande est un Objet réel dont le caractère exclusif peut être à l'origine de l'impossibilité de la satisfaction. 2- Privation : Etat consécutif à l'insatisfaction d'un besoin qui peut exacerber le désir. 3- Manque : Etat consécutif à l'insatisfaction d'un désir qui vise un Objet dont les qualités sont idéalisées. Il est source de désirs sans cesse renouvelés. Il s'inscrit dans le symbolique comme signifiant de quelque chose que l'on n'a pas. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


INSOMNIE

Insomnie : sensation subjective d'un sommeil insuffisant, non réparateur, ou difficile à trouver.
©http://www.mg-psy.org/lexique.php


Accéder au site
www.mg-psy.org/lexique.php


INSOMNIE PERSISTANTE PRIMAIRE

Type d'insomnie la plus fréquente, s'installant souvent dans les suites d'une perturbation circonstancielle du sommeil. Elle serait due à un conditionnement pathologique du sommeil.
©http://www.mg-psy.org/lexique.php


Accéder au site
www.mg-psy.org/lexique.php


Instances

Instances Systèmes, parties de l'appareil psychique d'après la conception Freudienne. Il y a ainsi 3 parties ou instances qui sont le Moi, le ça et le Surmoi: 1- Moi : C'est la partie de la personnalité la plus consciente et en contact avec la réalité extérieure. Il s'efforce de faire régner l'influence du monde extérieur sur le ça. Soumis au principe de réalité, il a un rôle de régulateur et de médiateur. Ses opérations sont inconscientes (mécanismes de défense). Il est issu du ça mis en contact avec la réalité extérieure et se forme à partir d'identifications successives. 2- ça : C'est le pôle pulsionnel de la personnalité, totalement inconscient, dirigé par le principe de plaisir. Il entre en conflit avec le Moi et le Surmoi. Réservoir de la libido et de l'énergie psychique, ses contenus sont d'une part héréditaires et d'autre part refoulés et acquis. 3- Surmoi : Instance refoulante, support de tous les interdits et des contraintes sociales et culturelles. Activité partiellement inconsciente. Héritier du complexe d'Oedipe, il se constitue par intériorisation des exigences et interdits Parentaux. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Intégratif

Enseignement et formation visant à présenter un modèle intégré livré en pièces détachées prédécoupées en vue de constituer par bricolage un ensemble déjà fait composé de constituants relevant de plusieurs disciplines. Ce terme s’oppose à multiréférentiel, où une dynamique restée ouverte invite le psychothérapeute à constituer son propre modèle, d’ailleurs évolutif, tenant compte des contradictions et incompatibilités logiques et théoriques entre disciplines.©cifpr.fr


Accéder au site
cifpr.fr/+-integratif-+


Interaction

Interaction Faculté par laquelle la personnalité psychologique et sociologique se remémore la distinction expérimentale entre l'être vivant et son premier Autre. Communication ou action mutuelle entre membres d'un groupe, d'un sous groupe ou d'une population donnée, agissant par le comportement, la physiologie des individus, directe ou indirecte. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Interdisciplinaire

Formation proposant plusieurs disciplines, et la mise en perspective mutuelle, multipolaire, qui en résulte. Débouche sur l’intégrativité ou la multiréférentialité.


Accéder au site
cifpr.fr/+-interdisciplinaire-+


Interdisciplinarité

L’interdisciplinarité, qui mobilise des points de vue méthodologiques et des axiomatiques différentes permettant le déploiement à la fois de conjonctions inédites et de mises en perspective variées. Les carrefours de points de vue qui ne sont pas assurés de converger stimulent la pensée et la créativité, chez des professionnels de l’ouverture qui devront disposer de la capacité à travailler de façon complexe — comme l’est le psychisme humain. Notre conception de l’interdisciplinarité s’entend de deux façons a) dans la présence constante d’un enseignement en philosophie, et d’un autre en psychopathologie b) par la présence dans nos programmes des quatre champs disciplinaires que nous conjoignons : psychanalyse, champ psycho-corporel avec en particulier l’analyse bioénergétique, champ gestalt-thérapique existentiel, groupe. Elle s’exprime différemment dans le parti que nous prenons de n’hégémoniser aucune discipline a priori dans le bouquet que nous proposons. Bien entendu les réalités historiques et les filiations sont pris en compte. Mais aucun idéologisme n’installe telle discipline comme disposant d’une préséance par rapport aux autres, qui lui seraient subalternes. Ce principe éthique préserve de bien des déboires. Dont l’autosatisfaction disciplinaire (débouchant sur le sectarisme) et le mépris des disciplines voisines dû au sentiment de connaître la seule bonne dont le hasard nous a constitués les heureux héritiers, dépositaires et défenseurs de la vraie foi.©cifpr.fr


Accéder au site
cifpr.fr/+-interdisciplinarite-+


Interdit de l'inceste

Interdit de l'inceste - L'inceste est l'acte sexuel commis symboliquement ou réellement entre membres d'une même famille et mêlant les liens d'alliance et de filiation. - Le désir d'inceste est particulièrement vif durant la période oedipienne où le Parent de sexe opposé se trouve être l'Objet des pulsions libidinales de l'Enfant. - L'Enfant placé dans un ordre de filiation intériorise les lois de l'interdit du parricide et de l'interdit de l'inceste. Au niveau sexuel, cela le place désormais dans une situation où: 1- Il ne peut avoir de relation sexuelle avec un membre de sa famille. 2- Il ne peut entrer en compétition sexuelle avec un géniteur. - L'interdit de l'inceste poussera le futur adulte à chercher son partenaire sexuel à l'extérieur (ouverture sociale, brassage génétique). psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


Interdit et Loi

Interdit et Loi L'interdit est un obstacle réel, imaginaire ou symbolique qui sépare le sujet de l'Objet de son désir et barre l'accès à la satisfaction recherchée. Il concerne plus particulièrement l'inceste au moment du complexe d'Oedipe: Le Père détrône l'Enfant d'une position de toute puissance et constitue une menace pour lui. Le Père fixe alors les limites de l'interdit. La loi est d'ordre symbolique. Elle est représentée par l'image du Père détenteur de l'autorité et garant de l'ordre social régissant les liens de parenté et de filiation, les systèmes de l'échange et de la communication. Loi et Interdit doivent être intégrés par l'Enfant au sortir de l'Oedipe. Loi et Interdit sont alors inséparablement liés dans la conception structurale de l'Oedipe d'après LACAN, qui fait de l'interdit de l'inceste la loi universelle et minimale pour qu'une -culture- se différencie de la -nature-. Les signifiants de cet ordre culturel en sont le -Nom du Père- et le -Phallus-.©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Interprétation

Interprétation : opération par laquelle le psychanalyste vise à permettre à l'analysant d'apercevoir ce qu'il est. Contrairement aux idées reçues, l'interprétation psychanalytique cherche moins à délivrer la signification des rêves, des lapsus et des actes manques qu'à amener le sujet au plus près de ce qui restera à jamais inintcrprétable, à jamais inconscient-, en relevant par exemple les équivoques, les fautes de logiques, les aléas de la grammaire.©editionsmilan.com - opération par laquelle le psychanalyste vise à permettre à l'analysant* d'apercevoir ce qu'il est. Contrairement aux idées reçues, l'interprétation psychanalytique cherche moins à délivrer la signification des rêves, des lapsus* et des actes manques* qu'à amener le sujet* au plus près de ce qui restera à jamais inintcrprétable, à jamais inconscient-, en relevant par exemple les équivoques*, les fautes de logiques, les aléas de la grammaire.


Accéder au site
editionsmilan.com/5bc7df7b/Dico-de-la-psychanalyse-et-de-la-psychologie-Le.html



Accéder au site
editionsmilan.com/f8523e97/Les-dicos-essentiels-Milan.html


Interprétation du rêve

Pourquoi interpréter les symboles apparus pendant la phase de rêve ? D’abord parce que la rêveuse ou le rêveur qui viennent, pendant trente ou quarante minutes, de - lâcher prise - et de dire les images surprenantes qu’ils ont vues, ont besoin d’être rassurés. Lorsqu’il ouvrent les yeux et reviennent à la réalité apparente, qui juge de ce qu’ils ont produit ? Leur mental, bien sûr, prompt à reprendre ses droits qu’il estime bafoués ! Aux yeux de la raison, il n’y a là que honteuse fantaisie… Certes, l’action opérationnelle, biologique du - rêve - est réalisée. Mais le rêveur est en attente du sens et c’est l’un des objectifs de l’interprétation que de le lui apporter. À partir de l’instant où l’influx nerveux a modifié l’état du dispositif neuronal à un point donné, cela va provoquer des prises de conscience. Mais ces prises de consciences peuvent se manifester plusieurs heures et même plusieurs jours après la séance. Par son interprétation, le praticien accélère les prises de conscience et donc consolide le processus d’évolution. L’une des caractéristiques majeures des résultats acquis à travers chaque séquence de rêve éveillé libre, c’est qu’ils sont irréversibles. ©http://forum.doctissimo.fr/psychologie/psychotherapies/seance-chez-psychiatre-sujet_86_1.htm


Accéder au site
forum.doctissimo.fr/psychologie/psychotherapies/seance-chez-psychiatre-sujet_86_1.htm


Introjecte

Ils essayent de penser à la place de… ©aapel


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico.html#introject


Introjection

Introjection Phénomène psychologique d'imitation élémentaire s'exerçant sous forme fantasmatique et par lequel l'Enfant s'identifie à l'Objet et se l'incorpore. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Psychaanalyse - 2011 Tous droits réservés - © Psychaanalyse.com -
AvertissementDéontologiePolitique éditorialementions légales