Thématiques

PHILOSOPHIE RELIGION SPIRITUALITE

Chaque psychanalyste se doit d’avoir une culture philosophique au même titre que de larges connaissances des religions, de sociologie, d’anthropologie, etc.

La psychanalyse n'a pas toujours fait bon ménage avec la philosophie. Sans parler des critiques marxistes, existentialistes… elles varient selon leur auteur ou les courants...

Le philosophe Alain, résume sa position d'un trait : « L’inconscient est une méprise sur le Moi, c’est une idolâtrie du corps. »
• Adolf Grünbaum considère la psychanalyse comme pseudo-scientifique mais pouvant en partie être testée scientifiquement.
• Pierre Janet, à l'époque de Freud, au carrefour de la philosophie et de la psychologie s'est montré réticent.
• Karl Jaspers tout en admirant les percées compréhensives de la recherche psychanalytique, en critique la confusion entre « psychologie explicative » et « psychologie causale ». Il estimait que la psychanalyse devenait un système totalisant qui négligeait les limites de ce qu'on peut comprendre de l'âme humaine.
• Karl Popper considère la psychanalyse comme ascientifique car non falsifiable.
• Ludwig Wittgenstein a lui aussi été un contradicteur des œuvres psychanalytiques, tout en reconnaissant son importance. Il considère la psychanalyse comme mythologique, en encore comme d'« excellentes images ». Fondamentalement il s'oppose à Freud sur le plan de ce que signifie pour Freud le déterminisme. Morris Lazerowitz dit de lui qu’il est le psychanalyste de la philosophie, « sans en être conscient ».


©wikipedia