De nouvelles fiches sont ajoutées régulièrement, n'hésitez pas à revenir souvent sur le site.






Pierre-Etienne GAUTIER,
Psychanalyste Jungien Indépendant


Fiches récentes

Lexique / Définitions
43 fiche(s) - pour la lettre R

Raptus

impulsion soudaine d'ordre émotionnel avec conduite violente, suicidaire, selon les cas.


Accéder au site


réaction thérapeutique négative

Bénéfice primaire et secondaire de maladie - La réaction thérapeutique négative - La -réaction thérapeutique négative- ou résistance à la guérison. Progrès reconnu ou pressenti à une étape donnée du traitement se traduit par une aggravation de leur état. Sentiment de culpabilité qui trouve sa satisfaction dans la maladie et ne veut pas renoncer au châtiment représenté par la souffrance - Un refus de guérir, -un puissant besoin de punition- - Les désirs masochistes - Le sentiment de culpabilité. Le retour inattendu à une souffrance dont le traitement commençait à le soulager marque bien le besoin que le malade a de celle-ci, comme d'une satisfaction qui apaise son sentiment de culpabilité inconscient. Le désir d'autopunition - La réussite d'un désir qui entraîne la maladie et le désarroi. Paradoxe qui fait qu'on est ainsi empêché de jouir d'un succès si ardemment convoité s'explique par une inhibition du moi, qui conteste à la libido, sous l'influence d'un facteur -moral-, le droit de parvenir à la satisfaction effective. L'inhibition pathologique en présence du succès - Complexe d'Œdipe - Réussite et fantasme de la transgression - La recherche du succès est par le désir inavoué, chez l'homme, de dépasser le père et de triompher de lui (-Tout se passe, écrit Freud, comme si le principal, dans le succès, était d'aller plus loin que le père et comme s'il était toujours interdit que le père fût surpassé.-) - L'inceste maternel et le parricide : -les deux grands crimes des hommes- - Les -criminels par sentiment de culpabilité- - Le crime en tant qu'expression du désir de se punir, et de se racheter, en se faisant punir par la société. © http://andre.font.free.fr/PSYCHANALYSE/conceptspsychanalytiques.htm


Accéder au site
andre.font.free.fr/PSYCHANALYSE/conceptspsychanalytiques.htm


Reconnaître un délire

Il est difficile pour une personne non-avertie de reconnaitre un délire. C'est pourtant bien utile car d'une part le délirant a besoin d'aide et peut être considérablement amélioré par les divers moyens thérapeutiques disponibles aujourd'hui, d'autre part les délires sont à l'origine - mais pas nécessairement - de comportements causant de graves dommages relationnels, économiques, sociaux ... voire politiques. Les éléments qui peuvent faire penser à un délire et amener à demander conseil soit à son médecin traitant soit directement à un psychiatre ou même a un psychologue, sont l'association de: Conviction fausse insensible à la persuasion, Attachement irrationnel au discours délirant, Anxiété parfois masquée par une apparence de fermeté et de décision inflexible, La souffrance morale (souvent sous forme de culpabilité ou de frustration) est à peu près toujours sous-jacente au délire.©wikipedia


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Délire


Reconversion

La majorité des psychothérapeutes relationnels en formation actuellement sont des personnes en reconversion. Les politiques refusent de considérer cette réalité autrement que comme transitoire, et prévoient des cadres de formation logiques, donc à leurs yeux universitaires, même si on leur démontre que l’université française en particulier est parfaitement incapable d’en remplir le cahier des charges, pour former les psychothérapeutes relationnels de demain. Les mêmes politiques ont beaucoup de mal à distinguer psychothérapie relationnelle (voir cet article) de psychothérapie, entendue comme terme générique mal défini, ce qui engendre beaucoup de méprises, malentendus, confusion et batailles corporatistes. Des étudiants en reconversion, ayant déjà fait leurs études dans leur jeunesse, savent ce qu’ils veulent lorsqu’ils entreprennent des études pour devenir psychothérapeutes relationnels. Ils ne sont pas prêts à confondre leur discipline avec celle de psychopathologue. Par ailleurs le formatage cognitiviste qui semble passionner de nombreux psychologues universitaires les laisse massivement indifférents. Ils sont passionnés par une profession du souci de soi et du soin pris de soi, auprès d’un autre qui a longuement pris soin de lui-même de la même manière et s’est préoccupé d’apprendre ce qui lui est indispensable pour faire face en bon professionnel à cette demande très particulière, qui porte sur le malaise et non sur la maladie, et n’a rien à voir avec la médecine. Il est heureux que ce soient des personnes en reconversion qui s’occupent de ce type particulier de demande, où il est requis d’avoir déjà vécu soi-même, et pris le temps de réfléchir à l’existence, à commencer par la sienne. Bienvenue à ce nouveau et beau métier et à ceux qui décident de militer pour lui et à travers lui de travailler de façon véritablement professionnelle à l’humanisation de l’humanité..©cifpr.fr


Accéder au site
cifpr.fr/+-reconversion-+


Reductionnisme

L'idée que la psychologie humaine puisse être réduite à la biologie est connue sous le nom de -réductionnisme. Voir -Monisme- ©Dr Adam Cash in La Psychologie pour les Nuls 2004


Accéder au site
amazon.fr/psychologie-pour-nuls-Adam-Cash/dp/2876919575


Réel

Réel : terme extrêmement difficile à définir en quelques mots, précisément parce qu'il désigne ce qui échappe aux mots et aux images (ni symbolique, ni imaginaire) : dans la science, il désigne ce qui n'appartient pas aux savoirs constitués et ce après quoi court le savant : dans la psychanalyse, il désigne ce qui reste définitivement insu et qui touche à l'être même du sujet du fait qu'il n'est que représenté dans le langage (la jouissance, une part du sexuel, la pulsion...).©editionsmilan.com


Accéder au site
editionsmilan.com/5bc7df7b/Dico-de-la-psychanalyse-et-de-la-psychologie-Le.html


Réel

Réel Sentiment de la réalité des objets, de la réalité du monde extérieur. Adaptation des actes et de la pensée à cette réalité. Un des 3 registres définis par LACAN comme étant celui des besoins vitaux ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Reformulation

La reformulation : processus par lequel le psychologue, en reprenant une phrase ou un mot utilisé par son client dans une nouvelle formulation, l'aide à aller plus loin dans ses propos, à formuler avec plus de précision, plus de clarté.©Hélène Thomas


Accéder au site
helene-psy.fr/lexique.aspx


Refoulement

Action de censure et de répression par laquelle une idée, un souvenir dangereux ou un désir inacceptable à la conscience ou au Moi sont rendus inconscients.©http://www.psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Accéder au site
psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Refoulement

Refoulement Opération par laquelle le sujet cherche à repousser ou à maintenir dans l'inconscient les représentations liées à une pulsion.Le refoulement se fait sous l'ordre du Surmoi. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Refoulement

Refoulement - Un des mécanismes de défense du Moi, se manifestant lorsque le désir et les pulsions ne peuvent être acceptés et doivent être dérivés de leur Objet. - A l'Oedipe, le refoulement concerne principalement le désir incestueux. psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


REFOULEMENT


Le refoulement est l'un des principaux (certainement le plus courant) mécanismes de défense névrotique consistant à repousser et à maintenir dans l'inconscient des représentations désagréables liées à une pulsion. Ces représentations peuvent être des pensées, des images ou des souvenirs. Il s'adresse essentiellement à la pulsion sexuelle. Les contenus refoulés conservent un potentiel dynamique et tendent à resurgir de façon déguisée. Le retour du refoulé habituel dans les fantasmes et les rêves peut aussi se traduire par des lapsus, des actes manqués, des symptômes de conversion hystérique, des phobies ou des symptômes obsessionnels.
Le refoulement n'est jamais conscient. La représentation venue d'un désir inconscient y retourne sans jamais être passée par le conscient. Elle est désagréable parce qu'elle provoque un conflit entre le principe de plaisir et principe de réalité. Le refoulement provient de la lutte entre le ça et le surmoi. C'est une lutte parfois très féroce qui aboutit aux pires conflits intérieurs et qui ravage.
Le refoulement est un phénomène subconscient automatique qui opère sur la pulsion elle-même. Cette dernière, émanant du ça, est refoulée avant d'arriver à la conscience. Le refoulement s'institue dès la prime enfance. Nous avons aussi de petits refoulements sans conséquences, que nous retrouverons éventuellement dans nos rêves.
C'est l'angoisse, apparue la première, qui provoque le refoulement.
Il y a le refoulement originaire et le refoulement après coup.
Le refoulement originaire se situe au moment où dans une première phase archaïque le représentant psychique de la pulsion se voit refuser la prise en charge du conscient. A ce moment là, la pulsion se fixe au représentant correspondant.


Accéder au site
http://www.cleomede.com/article-21676028.html


Régression

Retour à des modes de pensée et de conduite ne correspondant ni à l'âge ni à la maturité psychique de l'individu. Elle peut n'être que temporaire.
Chez l'enfant, la régression accompagne presque toujours la maladie.
Retour à une dépendance qui était celle du nourrisson (soin corporel).
Rappel des stades de la libido et de relations appartenant à des périodes dépassées du développement psycho-affectif, comme dans le rêve, les névroses ou le délire.


Accéder au site


Régulation

Régulation Fonction englobant toutes les activités ayant pour effet de créer et de maintenir les conditions psychologiques nécessaires à une bonne capacité d'exploitation des communications. Ainsi au stade Oral, l'Enfant fonctionne selon deux types de régulation: 1- L'un externe, représenté par la Mère qui va jouer le rôle de modérateur et de stimulateur aux stimuli externes et internes. 2- L'autre interne, représenté par les modalités pulsionnelles qui régissent toute vie mentale et permettent d'intégrer ces stimuli externes et internes. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Relation d'Objet

Cette relation d'Objet est typiquement et normalement ambivalente. Le boudin fécal prend une signification selon l'Objet -Mère-: 1- Une bonne relation avec la Mère permet à l'Enfant de tirer satisfaction de l'expulsion du boudin fécal en ayant l'impression de produire quelque chose de bon. 2- Si les relations avec la Mère sont plutôt défavorables, les matières fécales sont dépréciées, l'anal devient symbole de défendu. La rétention est vécue comme une opposition à la Mère et l'expulsion comme une projection d'agressivité. ©psychiatriinfirmiere.free.f


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-anal.htm


Relation d'objet

Rapport structurant qu'entretient le sujet avec son environnement et qui est cause et effet de l'organisation de sa personnalité.
Les théoriciens de la relation d'objet ont tous ont en commun de privilégier la relation de l'enfant à sa mère (et à son père).

Le plus radical sera W.R. Fairbairn pour qui l'enfant n'est pas à la recherche du plaisir mais à la recherche de l'objet. Il n'hésite pas à faire disparaître la théorie des pulsions.
Michael Balint, tout en mettant l'accent sur la dépendance de l'enfant envers sa mère et sur le défaut fondamental qu'il y a entre les besoins de l'enfant et les soins reçus, conservera l'idée de la pulsion mais la placera sous la domination du lien de l'enfant à sa mère.
Voir objet ©aapel


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico2.html#relation-dobjet


Relation transférentielle

Relation entre le psy et le patient ou entre 2 personnes (le malade et celui qui tente de soigner) ©aapel


Accéder au site
aapel.org/bdp/dico2.html#relation-transferielle


Relation triangulaire

Relation triangulaire - Investissement de la libido entre Enfant, Mère et Père, c'est à dire entre le sujet, son Objet de désir et le porteur de Loi. - Reconnaissance (puis acceptation) de la présence d'un tiers mettant fin à la relation duelle. psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


Religion

Dans la diversité des recherches en sciences humaines, la religion recouvre plusieurs acceptions. Ainsi, comme le remarque Jonathan Z. Smith, le mot religion - est un terme créé par les chercheurs pour leur propre besoin. - En anthropologie culturelle, une religion est une approche organisée de la spiritualité humaine qui a recours usuellement à une série d'explications mythologiques, de symboles, de croyances et de rituels, dans une dimension souvent surnaturelle ou transcendante, qui procure ainsi un sens aux expériences et à l'existence du pratiquant, lui prodiguant une assurance de - Véritɠ-. On retrouve cet élément de définition culturelle chez les philosophes de la religion, ainsi chez Paul Tillich. La sociologie a pu donner des définitions fonctionnalistes et aussi la anthropologie, particulierement chez Durkheim. La psychologie s'est appuyée sur l'expérience émotionnelle du croyant sur son rapport intime avec le sacré.©Wikipedia


Accéder au site
wikipedia


Remords

Conscience d'avoir mal agi - La conscience d'avoir perpétré une mauvaise action par rapport à une morale donnée se traduit par un sentiment de malaise, de regret ou de culpabilité. Dans certains cas, ce serait plutôt l'absence d'une telle réaction qui pourrait faire suspecter une anomalie. Cependant, lorsqu'il y a disproportion entre l'acte commis et le remords éprouvé, quand ce remords devient envahissant et obsessionnel, sous forme de complexe de culpabilité, on passe du sentiment normal à un trouble névrotique. ©psychologie.com


Accéder au site
psychologies.com/Dico-Psycho/Remords


Reniement

Oubli d'un épisode pathologique dont le sujet rejette totalement la réalité.
Refus de l'attribution d'une idée, d'une tendance, exprimée dans le passé.


Accéder au site


Renifleur

Perversion ou déviation sexuelle, où l'odeur des matières fécales ou des urines est nécessaire pour atteindre une satisfaction érotique.
Résistance : tout ce qui, dans les actions et les paroles de l'analysant, s'oppose à l'accès de ce dernier à son inconscient.


Accéder au site


Répétition

Les relations du sujet avec l'autre sont l'occasion d'expériences biographiques avec la jouissance - ce qui ne fait pas plaisir -, donc traumatiques. Celles-ci laissent des traces - - fixations -, écrit Freud - que le sujet s'efforce paradoxalement de réactiver, de répéter, cherchant à atteindre la jouissance dont le traumatisme laissait croire à la proximité sous la forme d'un summum de plaisir. En ce sens, la répétition est répétition d'une rencontre toujours ratée avec la jouissance.©editionsmilan.com


Accéder au site
editionsmilan.com/


Répétition

Répétition : les relations du sujet avec l'autre sont l'occasion d'expériences biographiques avec la jouissance - ce qui ne fait pas plaisir -, donc traumatiques. Celles-ci laissent des traces - - fixations -, écrit Freud - que le sujet s'efforce paradoxalement de réactiver, de répéter, cherchant à atteindre la jouissance dont le traumatisme laissait croire à la proximité sous la forme d'un summum de plaisir. En ce sens, la répétition est répétition d'une rencontre toujours ratée avec la jouissance.©editionsmilan.com


Accéder au site
editionsmilan.com/5bc7df7b/Dico-de-la-psychanalyse-et-de-la-psychologie-Le.html


Répétition

les relations du sujet avec l'autre sont l'occasion d'expériences biographiques avec la jouissance* - ce qui ne fait pas plaisir -, donc traumatiques. Celles-ci laissent des traces - - fixations -, écrit Freud - que le sujet s'efforce paradoxalement de réactiver, de répéter, cherchant à atteindre la jouissance dont le traumatisme laissait croire à la proximité sous la forme d'un summum de plaisir. En ce sens, la répétition est répétition d'une rencontre toujours ratée avec la jouissance.


Accéder au site
editionsmilan.com/f8523e97/Les-dicos-essentiels-Milan.html


Représentant

Représentant Figure, représentation, série d'images ou image à laquelle la pulsion se fixe dans le cours de l'histoire du sujet et par la médiation de laquelle elle s'inscrit dans le psychisme. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Représentation

Représentation - L'Objet est déformé par l'introjection. Les représentations de l'Objet sont d'autant plus déformées qu'elles sont précoces. Elles sont principalement subordonnées à l'univers pulsionnel du nourrisson. ©psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-oral.htm


Représentation

Représentation Contenu concret de la pensée, essentiellement sous forme d'images. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm


Représentation

La représentation mentale est une représentation que l'on se fait, par la pensée, d'une image, d'un concept ou d'une situation. Une représentation mentale peut être de l'ordre du réel ou du fictif.
©wikipedia Lire l'article -Représentation mentale-


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Représentation_mentale


Résilience

La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la réflexion, à la parole, et à l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse.©wikipedia - Lire l'article


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Résilience_(psychologie)


Résistance

Résistance : désigne ce qui du sujet ne passera jamais au savoir et donc au conscient. La résistance est toujours liée à la cure et au transfert. Elle se distingue de la défense, qui traduit un - je n'en veux rien savoir - du sujet.©editionsmilan.com


Accéder au site
editionsmilan.com/


Résistance

Résistance : désigne ce qui du sujet ne passera jamais au savoir et donc au conscient. La résistance est toujours liée à la cure et au transfert. Elle se distingue de la défense, qui traduit un - je n'en veux rien savoir - du sujet.©editionsmilan.com


Accéder au site
editionsmilan.com/5bc7df7b/Dico-de-la-psychanalyse-et-de-la-psychologie-Le.html


Résistance

désigne ce qui du sujet* ne passera jamais au savoir et donc au conscient. La résistance est toujours liée à la cure et au transfert*. Elle se distingue de la défense, qui traduit un - je n'en veux rien savoir - du sujet.


Accéder au site
editionsmilan.com/f8523e97/Les-dicos-essentiels-Milan.html


Respiration holotropique

En associant travail du souffle et musique rythmée, la technique de Stan Grof modifie notre état de conscience et fait surgir des images enfouies au plus profond de nous. Un voyage intérieur et libérateur. © Lire l'article sur le site : psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/La-respiration-holotropique


Accéder au site
psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Methodes/Articles-et-Dossiers/La-respiration-holotropique


Retard mental

Trouble pédopsychiatrique ---- ©http://www.lepsychologue.be/psychologie/retard-mental.php ---- Lorsque l'on parle de retard mental, il ne s'agit pas à proprement parler d'une pathologie psychologique. Le retard mental renvoie à une très grande diversité de situations (souvent associé à l'autisme par exemple) et surtout interroge les fondements de notre nature humaine et de notre intelligence. Quelques points communs toutefois dans ces situations, que je vous propose ci-dessous.
Un début avant 18 ans
Un des grands critères pour situer une personne dans le registre des retards mentaux est l'apparition des difficultés avant l'âge adulte (avant 18 ans). Il s'agit d'un critère un peu technique, diagnostique, visant à différencier le retard mental d'autres troubles où la personne 'perd' ses facultés mentales (comme par exemple une démence d'Alzheimer).
Niveau intellectuel
La personne victime de retard mental possède un niveau intellectuel qui est clairement en dessous de la moyenne. Le retard intellectuel est lui aussi variable, et peut se manifester sur des dimensions différentes. Au niveau verbal, au niveau non verbal, au niveau moteur aussi.
Deux enfants ayant un retard mental apparemment identique peuvent toutefois être très différents. Le seul niveau intellectuel n'est donc pas suffisant pour caractériser le retard mental de façon globale. Mais c'est très souvent à ce niveau-là que le retard mental sera détecté: une institutrice qui soulèvera, en début de scolarité, des problèmes sensibles de l'apprentissage chez un enfant.
Des problèmes d'adaptation variés
La personne présente des limites généralement variées de son adaptation dans des domaines importants de la vie de tous les jours. L'enfant présente des difficultés d'autonomie et semble incapable de se débrouiller seul, pour s'habiller ou pour intégrer les règles d'hygiène.
Au niveau du comportement social il est difficile d'apprendre et intégrer des comportements sociaux adaptés. L'apprentissage des règles de vie en société est limité; l'enfant se borne aux règles simples, concrète, sans pouvoir les intégrer plus en profondeur. Adulte il ne comprendra pas grand chose aux sentiments ou aux émotions des autres (empathie).
Il imitera, par exemple, mais sans comprendre. Il rira parce que les autres rient, mais sans comprendre véritablement pourquoi l'ambiance dans le groupe est à l'humour.
Différents niveaux de retard mental
Cliniquement et diagnostiquement, on distingue en effet quatre grands types de retard mental: le retard mental léger, le retard mental moyen, et beaucoup plus handicapant, le retard mental grave et le retard mental profond.


Accéder au site
lepsychologue.be/psychologie/retard-mental.php


Rétention / Expulsion

Jeu corporel de l'Enfant vis à vis du boudin fécal : 1- La rétention, c'est retenir, garder les matières fécales en soi, c'est différer l'expulsion, ce qui procure un plaisir passif. 2- L'expulsion, c'est faire sortir les matières fécales du corps, ce qui procure un plaisir actif. La rétention ou l'expulsion prennent une signification différente suivant la relation d'Objet. ©psychiatriinfirmiere.free.f


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-anal.htm


Retrait objectal

Désinvestissement des objets


Accéder au site


Rêve

Souvenir d’une activité mentale exercée pendant le sommeil. Les rêves ont un contenu manifeste (tel qu’il est ressenti), un contenu latent (objet de l’interprétation). Le rêve met en scène l’accomplissement d’un désir refoulé. Ce pourquoi, il se transforme et se déguise sous forme onirique dans le préconscient.©http://www.psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Accéder au site
psychanalyse.com/freud/dictionnaire.php


Rêve

Le rêve, pendant lequel la personne est allongée, les yeux clos, en relaxation légère. Le thérapeute l’invite à laisser émerger, le plus librement possible, les images qui lui apparaissent, les souvenirs, les émotions et à décrire à mesure de son déroulement le scénario qui se constitue spontanément. Dans cet état de relaxation allongée, le métabolisme s’abaisse, c’est-à-dire que le sang circule plus lentement, le cerveau est moins irrigué et, de ce fait, l’activité mentale est affaiblie, laissant le passage à l’émotion, au sentir. Libéré de la tyrannie du comprendre, qui l’asservit continuellement en état de veille active, l’influx nerveux se précipite dans les zones neuronales gardiennes des enregistrements qui réduisent la liberté d’être soi. C’est à l’instant où il agit sur tel groupe de neurones, pour effacer des dispositions périmées, qu’il déclenche, par excitation de ces neurones, les images, les émotions et les souvenirs salvateurs. ©doctissimo


Accéder au site
forum.doctissimo.fr/psychologie/psychotherapies/seance-chez-psychiatre-sujet_86_1.htm


Rêve

Activité hallucinatoire physiologique survenant 4 à 5 fois par nuit d'une durée d'environ 10 minutes.
Le relâchement musculaire à ce moment là est complet sauf pour les mouvements oculaires.
Le contenu du rêve est fait de restes diurnes condensés, transformés, et de fantasmes qui échappent partiellement à la censure du Moi
Le rêve est un message de l'inconscient pour le conscient.


Accéder au site


Rite conjuratoire

Acte accompli dans l'intention d'annuler une idée, un comportement intolérable : vérifications, gestes compliqués, absurdes, litanies, etc...


Accéder au site


Rivalité oedipienne

Rivalité oedipienne - Moment où l'Enfant est dominé par son agressivité. - Compétition imaginaire vécue par l'Enfant vis à vis du Parent de même sexe et qui se traduit par de l'agressivité, de la jalousie mais aussi par de l'admiration. - Cette compétition a pour Objet l'amour exclusif du Parent de sexe opposé. psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


Roman familial

Deuil des Imagos parentales - L'adolescent, vis à vis de ses Parents, élabore un roman familial où deux couples de parents s'affrontent dans son imaginaire: l'un tel des parents de conte de fée, l'autre soumis à toutes les limites quotidiennes, et tel qu'ils sont dans la réalité. Ce roman familial révèle le processus régressif de revenir à la relation rassurante des Parents de son enfance, et le processus progressif qui permet d'accepter la rivalité (intransigeance envers ses Parents). Ce processus permet entre autre de faire le deuil des Imagos parentales. ©psychiatriinfirmiere.free


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adolescence.htm


Psychaanalyse - 2011 Tous droits réservés - © Psychaanalyse.com -
AvertissementDéontologiePolitique éditorialementions légales