De nouvelles fiches sont ajoutées régulièrement, n'hésitez pas à revenir souvent sur le site.






Pierre-Etienne GAUTIER,
Psychanalyste Jungien Indépendant


Fiches récentes

Lexique / Définitions
6 fiche(s) - pour la lettre Z

Zazen

Zazen est la posture principale de méditation assise de la pratique du bouddhisme zen. C’est la posture qu’utilisait Bouddha pendant ses méditations. Zazen est associé à Dhy?na qui, dans le Yoga est le septième membre (a?ga) des Yoga S?tra de Patañjali.
Le but de zazen est de se concentrer sur la respiration et sur la posture en elle-même afin de la maintenir le plus correctement possible. Cela permettrait de développer la concentration, d'être serein et d'unifier et d'améliorer esprit et corps. La signification du terme japonais shikantaza — - seulement s'asseoir - — résume à la fois la simplicité et la difficulté de cette pratique.©wikipedia


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Zazen


Zone érogène

Zone d'excitation corporelle liée au plaisir et source pulsionnelle. ©psychiatriinfirmiere.free - Toute région du revêtement cutanéo-muqueux susceptible d'être le siège d'une excitation de type sexuel. Au stade oral : la peau, la bouche, le tube digestif. ©psychiatriinfirmiere.free.fr - Zone érogène - Toute partie du corps siège des excitations provoquées par des pulsions prégénitales. - Au stade phallique, la principale zone érogène est constituée par les parties génitales. - Les zones érogènes partielles ou pré-génitales, s'intégreront au titre de composante du plaisir génital. psychiatriinfirmiere.free.fr


Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/adulte.htm



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-oral.htm



Accéder au site
psychiatriinfirmiere.free.fr/infirmiere/formation/psychologie/lexique/stade-phallique.htm


Zoopathie

Conviction délirante d'être transformé en animal ou couvert de parasites.

NB : le sens d'un mot n'est donné, en général, que dans un contexte psy.
Les éventuels autres sens ne sont pas expliqués.


Accéder au site


Zoophilie

La zoophilie, du grec ancien ???? (zôon, - animal -) et ????? (philía, - amitié - ou - amour -), est une paraphilie dont l'animal est l'objet du désir. Le journal animé par Victor Hugo s'appelait - Le Zoophile - et le terme est souvent utilisé encore dans ce sens classique - platonique -. Par extension, on est ensuite passé à l'attirance sexuelle d'un être humain pour un ou plusieurs animaux, sens le plus fréquemment utilisé aujourd'hui.
Généralement considérée comme une déviance ou une perversion sexuelle, elle devient une paraphilie si elle remplit ces critères, bien qu'elle ne soit plus listée depuis 1980 dans le Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux (DSM), la référence américaine et mondiale psychiatrique en matière de pathologies mentales.
Apparu au XIXe siècle, le mot zoophilie provient de racines grecques. Il était autrefois connu sous le nom de - bestialité -. En 2009, ce terme est souvent utilisé pour désigner le passage à l'acte sexuel effectif qui peut découler d'une attirance zoophile. On parle aussi dans ce cas d'- actes zoophiles -.©wikipedia


Accéder au site
fr.wikipedia.org/wiki/Zoophilie


Zoophobie

Peur maladive des animaux.


Accéder au site
mediadico.com/dictionnaire/definition/zoophobie/1


Zoopsie

Type d’hallucinations lors desquelles le malade est emporté dans son délire imaginaire, parfois associées à de convulsions.
Ces hallucinations visuelles surviennent essentiellement chez les toxicomanes, et consistent à voir des animaux (araignée, serpent) et des images terrifiantes là où il n’y en a pas. La plus typique des zoopsies est celle du delirium tremens, survenant après un sevrage brutal chez une personne souffrant d’alcoolisme chronique.
Les mécanismes du delirium tremens ne sont pas parfaitement connus. Ils associent des tremblements des membres et de la langue, avec des sueurs abondantes, une accélération du cœur, de la fièvre, une agitation, une déshydratation et une confusion mentale.
Généralement, après 1 jour ou 2 d’abstinence alcoolique, il s’installe un pré-délire, c’est-à-dire des tremblements et une agitation sans délire. Les jours suivants, le délire proprement dit s’installe et met le patient en danger (risques de mort par défenestration).©vulgaris-medical


Accéder au site
vulgaris-medical.com/encyclopedie/zoopsie-4952.html


Psychaanalyse - 2011 Tous droits réservés - © Psychaanalyse.com -
AvertissementDéontologiePolitique éditorialementions légales